vendredi 19 mai 2017

A propos d'exemplarité


Exemplarité ou la valeur de l'exemple, c'est comme disait Confucius : "Un homme de bien est celui qui ne prêche pas ce qu’il faut faire tant qu’il n’a pas fait ce qu’il prône."


L'exemplarité ? En voila un concept qui mériterait d'être remis au goût du jour, au moins d'être mis en exergue afin d'éviter d'alimenter la critique.
"Chacun" sait que le français est par nature râleur et trouvera toujours à critiquer. C'est comme lors des élections, on ne vote plus pour quelque chose mais contre autre chose (*). 
Il convient donc de ne pas prêter le flanc à la critique pour justement ne pas l'alimenter ; l'exemplarité me semble un bon outil pour y parvenir (CQFD). 

Image de Gai Luron se questionantt sur  l'exemplarité
Je sais que certains rétorqueront faites ce que je dis... mais il y a des limites à tout, surtout quand on demande à beaucoup de personnes des efforts.

Il y a quelques années, je me rappelle une discussion à propos du port des chaussures de sécurité : la question de mon interlocuteur était comment va-t-on faire quand il sera obligatoire de les porter ? pour justement faire appliquer cette règle.

Les freins sont connus, c'est comme pour le port du casque obligatoire qui aurait tué le Solex... Présence sur le terrain, dialogue, force de conviction, pédagogie : c'est quand même dans l'intérêt des personnes ! 

Personnellement quand j'ai eu à traiter la question, j'ai commencé par faire choisir par les personnes concernées des chaussures au meilleur look et le plus confortable possible (en élargissant la palette des choix grâce à une négociation avec les services centraux) et surtout appliqué la démarche à moi même. 
Travaillant dans un secteur d'essais puis visitant des ateliers en usines, j'ai toujours eu des chaussures de sécurité à mes pieds. 
Certains pourraient croire que c'était pour faire des économies de chaussures, l'exemplarité est un meilleur motif. 
Durant ces années où j'ai eu la responsabilité d'une équipe au milieu d'un secteur à risques, j'ai mené une politique de sécurité (associée au rangement) qui a porté ses fruits. 

Pour un manager, la solidarité avec la hiérarchie consiste également à appliquer les directives sans les dénigrer. On négocie avant la décision, après on applique ou on décline la responsabilité en quittant ses fonctions : je ne connais pas d'entreprise qui puisse survivre si les intermédiaires ne respectent pas les consignes.

Pour les représentants de la République ce devrait être la même chose. 

Une fois une loi promulguée, il n'est pas concevable de ne pas la respecter. 

J'ai quelques exemples en tête, par exemple au niveau déclaration du patrimoine, on peut voter contre mais une fois décidée après on applique. Si par la suite on fait faire un contrôle sur cette rubrique, il va de soi qu'on est soi même en règle avec ladite règle.
J'espère que les services fiscaux auront su aider les personnes en difficulté à établir la valeur de leur patrimoine.

Un autre exemple pourrait porter sur le refus de marier des couple homosexuels. On peut avoir ses convictions, mais si un représentant de la République peut refuser d'appliquer une loi de la République, pourquoi ce même droit serait refusé à d'autres. On ne se présente pas aux convocations des juges, on ignore les demandes officielles... 

Nouveau gouvernement, possibilité de changer les choses : pour redonner la confiance il faudrait commencer par les basiques avec l'exemplarité par exemple. 

Enfin, je ne peux pas finir cet article sans rappeler quelques citations déjà publiées dans ce blog (comme quoi le sujet me tient à coeur). 
  • Travail. Un grand exemple est un puissant témoin. Montre ce qu’on peut faire en le faisant toi-même. André Chénier. Citation que vous pouvez lire au plafond du Procope
  • Le meilleur manager est celui qui sait trouver les talents pour faire les choses, et qui sait aussi réfréner son envie de s'en mêler pendant qu'ils les font. Théodore Roosevelt

(*) Le soucis, c'est quand les élus oublient pourquoi ils l'ont été et mettent en avant un choix des français à partir de statistiques (**) qui ne sont utilisées que dans le sens qui arrange l'orateur. C'est d'autant plus gênant quand les journalistes font de même (***).

(**) Les statistiques, c'est comme le bikini. Ce qu'elles révèlent est suggestif. Ce qu'elles dissimulent est essentielAaron Levenstein

(***) nous avons un nouveau jeune président qui paraît-il était inconnu il n'y a pas si longtemps et qui aurait... 
N'oublions pas la campagne de presse sans équivalent au cours de la 5ème république qui a consacré l'essentiel des unes au portrait du futur président car manifestement choisi comme tel. L'analyse de la provenance des capitaux qui ont permis son élection, voire le suivi des premiers dons qui je l'espère n'ont pas commencé du temps où il était ministre en déplacement outre manche... permettrait une analyse un peu plus critique, mais la question n'est plus là, nous avons 5 ans pour juger sur pièce...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire